Le plus visible des "anciens" du vivier Droit comme un H!

Mis à jour : juin 12

Rencontré en juillet 2018 lorsqu'il s'était inscrit à l'examen d'entrée du CRFPA et n'avait toujours pas d'information sur la manière dont il allait composer pour l'épreuve de note de synthèse malgré son handicap visuel, Valentin Tonti Bernard cherchait de l'aide pour se faire entendre. Il avait déjà créé sa première entreprise de livraison à domicile Prestau à Nancy, en parallèle d'études et de stages le menant naturellement à une carrière d'avocat d'affaire, dans le prolongement de la lignée familiale. Mais cet examen était le passage obligé pour accéder à la profession. Invité à Nancy par les YoungAvotech dont il est l'un des membres et pour animer un atelier Job de rêve et marché du droit avec le DJCE dans lequel il poursuivait ses études, nous avions pu continuer à échanger sur la manière de mener une carrière en binôme valide/handicap en cabinet dans les différentes possibilités d'exercice qui permettrait de convertir nos confrères à plus de diversité et d'inclusion, comme il avait pu le faire chez Fidal à Nancy.

Cependant à peine achevé son certificat à Montpellier, cet entrepreneur né se tourne vers le Ms X-HEC entrepreneur et construit le modèle d'Anomia pour tirer parti du digital et moderniser la profession d'avocat. Au départ des podcasts d'avocats confirmés - les "barons du droit" - des conseils de jeunes hauts potentiels - les "juristes en herbe" - des témoignages de directeurs juridiques ... jusqu'à lancer le 4 mai prochain son premier boot camp virtuel pour accompagner les avocats dans leur développement commercial. Fidèle à Droit comme un H! Valentin était l'un des grands témoins de la restitution du 1ier Observatoire du Handicap dans la profession d'Avocat le 19 novembre dernier chez CMS FL Avocats pour partager son histoire.


Certes depuis le CNB dans sa décision du 17 mai 2019 a réagi pour reconnaître"Dans les cas où les adaptations des épreuves du CRFPA se révèlent insuffisantes, des dispenses d’épreuves d’admissibilité et d’admission, rendues nécessaires par certaines situations de handicap, peuvent être accordées conformément aux dispositions de l’article D.613-26 du code de l’éducation". Mais les IEJ ne sont pas toujours organisés pour répondre sur les adaptations.


Valentin se fera finalement une place au sein des professions du droit et démontre la multiplicité des carrières nouvelles qui offrent des opportunités à chacun, si il a du talent et du courage. Mais il aurait certainement fait un excellent avocat ! Alors si pour la prochaine session du CRFPA nous faisions preuve d'ouverture et d'écoute en anticipant avec les responsables d'IEJ les aménagements possibles ?

© 2020 inspiré par le Projet Bon Droit ! avec Wix.com

crédits photos christophe rabinovici et nicols ravelli